Cette rubrique regroupe des couteaux réalisé dans un acier spécial communément appelé "acier damas" c'est un acier feuilleté combinant deux acier différents qui sont soudé à la forge et feuilleté comme un mille feuilles. 

On part de 3 feuilles une fois feuilleté on obtiens 6 feuilles puis 12 / 24 / 48 / 96 / 182 .... 

Plus le feuilletés possèdes de couches plus le décors dans le métal sera discret. Il existe plusieurs type d'acier feuilleté :

I) Le feuilleté nordique : c'est un mélange de feuilles de fer pur et d'un acier carbone souvent utilisé en trois couches  ' deux couches de fer et une d'acier ) il est appelé communément acier sandwich ou acier nordique, on peux monté en couche 100 / 200 / 300 / 600 ... ce feuilleté d'acier possède une bonne capacité de coupe, il a surtout un avantage technique majeur, il est parfait pour les milieux froids, la partie fer restant souple au base températures. Le mélange des couches en crée un acier composite. C'est un acier feuilleté utilitaire, l’intérêt est mécanique et non esthétique, plus on possède de couche plus l'effet composite se fait ressentir mais les couches seront de plus en plus fine jusqu'à se confondre. C'est un type d'acier simili historique car depuis de début de l'âge du fer les artisans sélectionnent et mélangent le fer et l'acier car ils étaient bien conscient de l’intérêt des aciers composite.

II) Le feuilleté moderne " damasteel" : c'est un acier feuilleté le plus réalisé par les couteliers, ils combinent deux métaux souvent du nickel pur ou acier au nickel type DNI8 et du  90MCV8, quand la lame est plongé dans un acide les démarcations entre les feuilles de métal se distingue très clairement l'acier nickel tire sur l'argenté alors que le 90MCV8 tire sur le gris sombre / noir. Ce feuilleté est avant tout esthétique car le nickel pur ne prend pas la trempe et ne possède donc aucune capacité de coupe, les lames sont peut souple contrairement au feuilleté nordique. Souvent on verra un tranchant rapporté sur la lame c'est à dire une feuille d'un acier carbone classique type C130 soudé en bord de lame.

III) Le feuilleté mosaïque : comme le précédent c'est une acier feuilleté purement esthétique, sont but est de créer des multitudes de motifs complexe dans l'acier pour élevé le couteau au rang d'oeuvre d'art, ce travail demande une maître de la matière extrêmement avancé. 

IV) Enfin le feuilleté archéologique : ce feuilleté se rapproche du feuilleté nordique à la différence qu'il n'est pas issu de la métallurgie conventionnel. Il ne peut être réalisé qu'à l'échelle artisanale via le processus d'oxydo-réduction dans une structure appelé bas foyer. Le but est de cuir du minerai réduit en poudre pendant plusieurs heures dans une sorte de cheminée possédant un creuset. Au bout de plusieurs heures on récupère une loupe de métal de bas foyer qui sera affiné pour enlevé les impureté et feuilleté. Je réalise ce métal archéologique à partir de minerai de fer Normand; on extrait 200 kg de roches qui sera enrichis, on récupérera 30kg de roche enrichis qui sera réduite par le bas foyer. On récupère ensuite environs 2/3kg de métal, une fois épuré il nous restera environs 500 gr à 1kg utilisable. Au bout du compte on obtiendra le même type de métal que pouvais utilisé nos ancêtre il y a 2000 ans .

Il existe deux autre type de  métal de bas foyer : le premier étant réalisé par le même procédé que le précédent à la différence qui est réalisé à partir de minerai Canadien ou Australien riche à 85%, on cuit 20kg de minerai est on obtiens au final entre 7 et 10 kg  de métal directement utilisable. Le procédé est plus rapide contrairement au minerai normand ou il faut traité 200kg pour 1kg. C'est minerais sont ceux utilisé par les industries sidérurgique actuelle donc il y a aucun intérêt archéologique ou philosophique à réalisé de l'acier artisanal avec ce type de minerai. 

Le deuxième est du fer pur artisanal de récupération appelé " vieux fer" , souvent originaire d'ancienne roues de charrettes, de barreaux de fenêtres de châteaux, manoirs, églises ou cathédrale. Les barreaux de fer au bas moyen âge ou de l'époque moderne étaient corroyé / feuilletés par les ferronniers d'art. Ce travail lui confère un jolie grain c'est pourquoi il est souvent associé en feuilleté sandwich trois couche ( vieux fer / acier carbone / vieux fer )  

Résultats 1 à 5 sur 5

Damas

img_0084-37 Note : Pas noté

Dvergar kniv Vorlundr

Couteau réalisé intégralement en métal,...

Prix : 1400,00 €

Détails du Produit

img_1169 Note : Pas noté

Jarl määsepanpuukko San Maï

Tuohipää prestige, la lame est forgé en...

Prix : 255,00 €

Détails du Produit

img_1427 Note : Pas noté

Gotland puukko

Gotland puukko , lame forgé en San Maï;...

Prix sur demande

Détails du Produit

img_0148-57 Note : Pas noté

Heandarak puukko

Couteau nordique, la lame est réalisé...

Prix : 560,00 €

Détails du Produit

img_0128-52 Note : Pas noté

Fisk Kniv massepänpuukko

Couteau viking avec lame en feuilleté ...

Prix : 260,00 €

Détails du Produit